Comment référencer un site de vitrier ou de serrurier ?

En référencement naturel, les serrurier ou les vitriers sont des domaines d’activité où le storytelling est plus compliqué. En effet ouvrir ou fermer une porte, sécuriser un habitat ou changer une vitre, c’est quelque chose de tout à fait basique. Il y a certes des éléments relevant de la technicité mais les intentions de recherche sont particulièrement centrées sur quelques éléments liés au dépannage, au changement de barillet ou de fenêtre. Les places s’en révèlent ainsi chères sur Google d’autant qu’une dimension de géolocalisation arrive très vite. En effet, on ne cherche pas un serrurier à Marseille si on habite Lille et un vitrier parisien si l’on est à Strasbourg. Dans cet article, observons quelques méthodes qui font recette en matière de référencement naturel SEO.

La marque ou le métier pour un serrurier ou vitrier ?

On peut se poser la question de la marque pour les métiers de service. Et si le référencement naturel a pour objectif final d’accroître la notoriété (par le biais de la visibilité) des entreprises, on cherche avant tout un serrurier ou un vitrier lorsque l’on est consommateur. On prêtera toutefois une attention forte aux recommandations et parfois même on sollicitera sur les réseaux sociaux comme Facebook une recommandation en local. Il n’est pas rare en effet de voir des professionnels du secteur être comparés à des arnaqueurs.

Cela dit, avoir un nom de domaine exact (Un EMD dans le jargon) est aujourd’hui encore très efficace. Si, sur Google, il est plus difficile de positionner un vitrier Lille (une « petite requête » correspondant à environ 900 recherches par mois s’il vous plaît), sur Bing ou Ecosia, c’est très simple. Ecosia utilise Bing et Bing adore les mots clés dans les noms de domaine.

Étonnamment, il n’est pas forcément nécessaire pour un EMD du type « Vitrier Lille » d’avoir une grande ancienneté pour se positionner assez naturellement dans Bing. En revanche, sur Google, il s’agira de donner un peu de jus en passant par du netlinking, outre les optimisations de title et de contenus divers.

Créer une petite arborescence de site et un blog est un plus

On le sait, l’arborescence répartie d’un site est un gage de réussite. Pour la réussir, il faudra trouver les expressions clés les plus tapées ou énoncées par l’internaute. Cela dit, pas besoin d’un volume de page énorme pour un EMD afin qu’il finisse par se positionner, c’est plutôt le backlinking qui reste le nerf de la guerre, pour peu que vous ayez des pages suffisamment riches en contenus. Mais songez aux petites requêtes annexes (en géolocalisation par exemple) ainsi qu’aux sempiternels tarifs, prix, avis, etc.

Hiérarchiser vos contenus est nécessaire et l’usage des <tables> pour la mise en avant des tarifs peut vous faire obtenir des positions zéro également.

Les backlinks des serruriers et vitriers

Oui, c’est difficile de faire du linkbait avec des serruriers u des vitriers. C’est en partie la raison pour laquelle certains se lancent à créer des PBN (Private Blog Network) afin d’obtenir les résultats escomptés. Si vous vous intéressez aux plus grosses requêtes du secteur, par exemple celles géolocalisées à Paris, on voit le plus souvent des successions de pages par arrondissement et des liens provenant de blogs de serveurs similaires (IP, Classe C à surveiller). C’est très drôle mais certains tentent également les liens nofollow : C’est inutile de notre point de vue.

Les annuaires et fermes à liens sont pris d’assaut

Les annuaires en référencement sont une bonne occasion de légitimer l’EMD et en soi, si vous les choisissez bien, cela peut procurer un peu de popularité appréciable. Essayez toutefois de travailler les contenus pour rendre le site parfaitement UX, un élément de distinction qui finit par payer sur les très grosses requêtes où tous les leviers ont été activés.

Faire du propre pour éviter la pénalité

Ceci nous amène à l’idée de faire du propre. On peu toujours tenter de créer des PBN mais comme tout le monde s’y lance… Oui tout le monde use de techniques plus ou moins black hat dans ces domaines, les professionnels eux-même pour commencer. Il s’agit à notre avis d’avoir une stratégie un peu différenciée pour augmenter la pérennité des actions réalisées du point de vue SEO. Faire du propre en SEO revient à tenter de créer les contenus les plus adéquats pour l’utilisateur, sobrement ou en invitant à l’action. L’usage des réseaux sociaux est un réel plus et peut s’envisager dans ces métiers là également : La vidéo, la mise ne avant du savoir faire, la sollicitation de vrais avis clients…autant de manières de penser différemment le référencement pour assurer une position de leader pérenne.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]