Rel=nofollow, rel=sponsored et rel=ugc pour Google

Lancé par Google il y a maintenant près de quinze ans, rel=nofollow est un attribut qui est traditionnellement utilisé au sein d’une balise <a> comme par exemple : <a href= »adressedulien » rel= »nofollow »>mon ancre de lien</a>. Il a un impact très important sur la nature des backlinks puisqu’il a la propriété de demander aux robots de ne pas suivre le lien. On l’utilisait jusqu’à ce jour traditionnellement pour les liens sponsorisés, d’affiliation, les commentaires de blog et globalement tous les liens pour lesquels on ne souhaitait pas transmettre ni popularité SEO, ni « confiance ». Les forums notamment sont friands de son usage puisque ce sont des utilisateurs tiers qui rédigent les contenus et font des liens vers des sites sinon douteux, souvent hors contexte et sujet avec les propos de la page de celui-ci.

Le nofollow en SEO, une polémique vite étouffée

Vous le comprenez, l’usage du nofollow peut s’inscrire avant tout dans le respect des guidelines de Google. Et si les autres moteurs comme Bing en font également usage, ou au moins déclarent l’utiliser comme un indice et non une loi, son impact est notable pour celles et ceux qui cherchent à optimiser leur référencement. En effet, ne comptez en aucun cas transférer de la popularité d’une page à une autre en utilisant le nofollow. De même, cet attribut diminue le potentiel de PageRank de votre page. Il est donc, comme vous l’avez compris, à utiliser de manière très précautionneuse.Et aujourd’hui, Google nous lance de nouvelles « normes » qui sont  rel=sponsored et rel=ugc. A cette occasion, Google préconise d’utiliser rel=nofollow à partir du moment où vous souhaitez créer un lien vers une page sans indiquer d’approbation et sans transférer de « link juice » ou jus de lien. Il s’agit, vous l’avez compris des mêmes recommandations qu’énoncées juste au-dessus à l’exception près que les liens sponsorisés et les liens créés par les utilisateurs ont aujourd’hui eux aussi leur nouvel attribut.

Quand est-il de rel=sponsored et rel=ugc pour Google, Bong et autres Ecosia ? Explications.

Rel=sponsored, l’anti linkbuilding ?

On utilisera rel=sponsored pour être plus précis quant à la création de liens sponsorisés vers d’autres pages comme les liens d’affiliation. Google nous précise qu’il n’est pas forcément nécessaire de changer les anciens liens et que si l’usage de ce nouvel attribut est parfaitement conseillé et judicieux, le nofollow reste acceptable.

Ce que l’on doit donc retenir : Pour les liens sponsorisés, à défaut de nofollow, vous vous trompez et c’est selon Google pénalisable. Sic.

Pour nous, il s’agit ici d’un aveu de faiblesse dans la compréhension des liens à caractère promotionnel, la raison provient peut-être des techniques actuelles de recherche anti-spam de la firm, presque entièrement basée sur du machine learning. Nous ne sommes plus à l’époque des filtres algorithmiques de type Pingouin, peut-être plus coûteux à déployer d’ailleurs. Non, Google nous demande de faciliter la tâche pour comprendre comment fonctionne nos pages avec des outils comme les données structurée. Pire, il nous demande la même chose sur des sujets comme le netlinking, le cœur finalement du fonctionnement du moteur.

Notez pour celles et ceux qui s’amusent avec les liens, que les changements d’interprétation pour le nofollow sont prévus au mois de mars 2020 (le 1er).

L’impact pour les webmaster du rel=ugc

Si vous utilisez WordPress, il est plus que probable que le CMS aura changé la nature des liens de commentaires par défaut d’ici là/ Cela vise ce qui n’est pas créé par vos soins mais par les utilisateur. Une manière pour Google, on l’imagine, de pouvoir bien distinguer ici ce qui est sponsorisé du reste. Notez que le nofollow reste acceptable encore une fois, inutile d’aller tout changer maintenant. L’association des deux valeurs est également possible, du style : rel=ugc sponsored pour des liens de tiers sponsorisés ou encore rel=nofollow ugc. Les marges de manœuvre sont donc nombreuses mais c’est autant de data plus facile à classer (dixit notre propos du dessus).

Conséquences pour les référenceur SEO

Si vous êtes un référenceur SEO, vous l’avez compris : Il est urgent de ne pas agir avant la véritable interprétation du 1er mars 2020. Ne changez pas les attributs de vos liens et soyez conscients que l’mpact sur les autres moteurs n’est pas encore bien évalué. Bing, Ecosia et Qwant surtout, notamment, fonctionnent avec leur propre interprétation du nofollow. Le mieux est donc de réfléchir à commencer à utiliser ces nouveaux attributs à partir de mars, sur de nouveaux liens mais pas avant.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]